La Considération - ou la capacité de chacun à se mettre à la place de son prochain
Des hommes et des femmes se suicident chaque jour.
 
Le phénomène n'est pas nouveau, il existe depuis toujours.
 
Une constance en conséquence :
toujours la même indifférence !
 
Ce qui rend l'homme indifférent
au désespoir de son prochain
est l'ignorance ;
personne ne donne jamais de sens
à un tel acte de violence.
 
Parfois, la raison en est ignorée de tous.
Tous se retrouvent alors dans l'incompréhension.
 
Souvent, cette raison est dérangeante :
elle implique des responsabilités
que personne ne veut accepter,
à commencer par ceux-là mêmes
à qui il incomberait de les assumer !
 
En de telles circonstances,
il est estimé "préférable"
de marginaliser l'individu qui n'est plus,
au lieu de lui concéder une quelconque légitimité
d'être humain respectable, capable de raisonner,
vulnérable, désespéré.
 
De nos jours, il est devenu banal
que le meurtre et le "drame familial"
choquent ponctuellement la population locale,
lorsque ceux-ci accompagnent un suicide,
sans pour autant que les gens prennent conscience
de l'importance des responsabilités volontairement négligées
qui auront précédé cet "évènement d'actualité".
 
Sur ce site, aujourd'hui,
je publie mes raisons de mettre un terme à ma vie.
 
Soyez attentif à mes écrits,
la façon dont se terminera ma vie
dépendra de l'attention que vous aurez accordée à celle-ci...
 
- - - - -
 
Bertrand LONGATTE représentait François BREMENS.
 
Bertrand LONGATTE et François BREMENS
représentaient
l'Etude CHAINE et Associés.
 
Bertrand LONGATTE, François BREMENS
et l'Etude CHAINE et Associés
étaient officiellement censés défendre mon intérêt...
 
 
- - - - -
 
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint